Ma cure détox-ayurvédique

Quand le “panchakarma”, cure détox traditionnelle en ayurvéda vient en aide pour dynamiser ma santé

Je vous témoigne ici des bienfaits de ma cure, en octobre 2019, durant 3 semaines au centre Chitrakoota, dans le Karnataka en Inde, fondé par les Dr Rajesh et Anulekha Bayari.

Le cadre

Situé à l’orée d’une forêt verte et luxuriante, le centre Chitrakoota est une grande bâtisse en forme de U autour d’une cour où s’épanouit un arbuste de Tulsi, le basilic sacré aux mille vertus santé. Près de lui, une statuette en bronze du dieu de la médecine ayurvédique, Dhanvantari, avatar du dieu Vishnu, en charge de préserver l’ordre du monde.

A Chitrakoota, mis à part le son plaisant de la nature, règne le silence, Ô miracle en Inde (! 🙂 ), habituellement bruyante ! Je suis agréablement accueillie par le calme qui règne dans cet écrin de verdure, presque monacal en cette période de saison basse où il y a très peu de clients. 

La chambre est agréable et très propre ; toute l’équipe prend soin de notre bien-être (je suis partie avec mon mari).

Avant d’arriver en cure, le docteur nous a demandé de nous préparer en nous reposant, en favorisant la nourriture végétarienne, en évitant l’alcool et les excitants et en prenant du triphala, qui agit sur la digestion et l’élimination.

Déroulement de la cure

Dès notre arrivée, nous voyons le Dr Rajesh Bayari, trentenaire. Dr Rajesh pratique l’anamnèse : nos antécédents santé, ce qu’il en est aujourd’hui, , s’enquiert de la raison pour laquelle nous souhaitons faire la cure,  nous prend le pouls, nous donne un questionnaire à remplir qui déterminera notre constitution (le dosha prédominant et secondaire), etc… Sa posture bienveillante, moderne et un brin martiale me met en confiance. L’alliance thérapeutique est essentielle et je suis ouverte à cette nouvelle expérience. En effet, si j’ai pu bénéficier de consultations ayurvédiques à Pondichéry et de traitements, ou de nombreux massages ayurvédiques en France surtout et un peu à Pondichéry, je n’ai jamais fait de cure ayurvédique. Et pour une première fois, 3 semaines, c’est le minimum si on veut entreprendre le panchakarma. 

Le panchakarma, détox en 5 actions

Pancha vient du Sanskrit et signifie “5” tandis que karma ici veut dire “action”. Il s’agit donc de détoxiquer le corps et d’évacuer toutes les toxines qui stagnent et empêchent la pleine santé par l’action de vomir, de purger et d’aller aux selles, de nettoyage du côlon, de nettoyage du nez, de purifier le sang.

Mon programme type 

6h15 – 7h15 du matin : yoga matinal
8h : petit-déjeuner quand on ne jeûne pas
Dans la matinée : 1 soin
13h : déjeuner quand on ne jeûne pas
Dans l’après-midi : 1 soin
19h : dîner quand on ne jeûne pas

La diète

Elle est extrêmement importante et personnalisée. Rigoureusement transmise par les docteurs dès le matin et chaque jour, la cuisinière cuisine en fonction de chacun (et chapeau bas !) une nourriture saine et savoureuse. Légumes frais, graines germées, beaucoup de cru, des céréales… L’amincissement est au rendez-vous.

Le lait de vache de type A2, nous explique le Dr, est bon pour l’humain. 

Les soins

Après deux jours de traitements sous forme de massage aux herbes chaudes puis à l’huile, tout es mis en place pour le panchakarma. Chacun est dans son corps.  Fatigue et vitalité alternent.  Je reviens à moi, à l’essentiel. Je suis dans l’instant présent. Après une journée détox, le coucher se fait très tôt naturellement. Je profite de la nature, des temps d’introspection…

En fonction de ses besoins santé, les traitements sont personnalisés. C’est une cure santé alors il y a des traitements agréables et d’autres douloureux !

 

Pensée positive et mantra

La spiritualité est très importante et la pensée positive est essentielle pour la santé, nous explique le Dr. Nos maladies viennent en partie de nos pensées négatives. Focus pour surveiller ses pensées et remplir notre mental par du positif !

 

Bilan 3 mois après

En ce qui me concerne, j’ai constaté un grand bienfait au cours de la cure et vers la fin et encore aujourd’hui. Mes douleurs articulaires sont nettement améliorées, ma souplesse aussi. Mes intestins vont bien et le cru passe très bien et il est même devenu une nécessité ! Mon énergie est renforcée. Je n’ai plus de douleurs d’épine calcanéenne.

Nous sommes repartis avec des recommandations santé et dans notre mode de vie. Le retour, il faut le dire, n’est pas simple. Certains acquis restent ; d’autres ont besoin de plus de volonté car les tentations sont là de reprendre le mode de vie d’avant. Nous sommes happés dans les agendas qui se remplissent. 

Globalement, la cure a été positive. Il y a un avant et un après !  Gratitude à cette médecine traditionnelle et à nos médecins !

 

 

 

Nirmala Gustave

Nirmala GUSTAVE MIRAS Enseignante Reiki - Relaxologue/Sophrologue Auteur 0680454727, sur rdv 7, rue du Pradas 34470 Pérols ***** 3-4 juin : cercle de Lumière Transcender l'inceste 16-17 juin : Formation au 1er degré de Reiki 1er et 2 juillet : stage Habiter son corps de Femme Sept/Oct : stage Honorer la Femme en soi Fév 2018 : voyage initiatique Pélerinage des Shaktis en Inde du Sud https://www.facebook.com/NirmalaGustaveMiras/ https://www.annuaire-therapeutes.com/therapeute/106624-nirmala-gustave-miras-perols

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Je médite à l’écoute de mon corps

    Trois Rituels de Femme pour Mandakini

    BéBé Lumière

    Kama dans tous les sens

    Shanti, de Pondichéry à Sarcelles

    Loreena, Maîtresse des Rituels